Le mariage à travers les religions

Le mariage à travers les religions

De nos jours, il existe de très nombreux et différents mariages religieux qui se préparent de façon très protocolaires.
Ceux-ci diffèrent selon leurs us et leurs coutumes, et nous allons tenter en quelques lignes de vous les détailler.

Le mariage catholique

Une préparation religieuse accompagné avec un prêtre est indispensable ici.

Celui-ci va jouer un rôle important en proposant plusieurs rencontres sur une période de 6 mois pour aborder avec les futurs mariés, des sujets liés à la vie de couple et surtout au déroulement de la cérémonie de mariage.
C’est en effet avec lui que vous allez devoir organiser les principales directives de la messe, des choix des textes à lire ou encore des chants.

Attention cependant  : il est important de vous rappeler que vous ne pourrez pas vous marier à l’église un vendredi Saint ou un dimanche.

De même que vous ne pourrez pas non plus vous unir à l’église si vous êtes déjà divorcé, sauf si votre précédente union a été annulée par un tribunal ecclésiastique.

N’oublions pas qu’il est également d’usage, pour la famille du marié, de délivrer une petite enveloppe contenant un petite somme d’argent d’environ quelques centaines d’euros selon les finances de la famille, au prêtre pour les bonnes œuvres de l’église alors que la famille de la mariée se verra attribuée le rôle de la décoration florale du lieu du culte.

Ces traditions sont d’usage également pour chacun des mariages présentés ci-dessous.

Le mariage protestant

Pour ce mariage, il est tout a fait possible de se marier n’importe quel jour de la semaine sauf le dimanche.

L’organisation du mariage se fait à peu près à l’identique du mariage catholique mais à la différence où vous devrez organiser et préparer votre mariage religieux avec un pasteur avec qui vous devrez prendre rend-vous quelques semaines avant votre jour d’union.

C’est en effet avec lui que vous choisirez les chants, les promesses à échanger et les cantiques.

A la différence du mariage catholique, le pasteur pourra vous unir une seconde fois si vous êtes déjà divorcé précédemment.

Le mariage orthodoxe

Il va de la responsabilité des futurs mariés de choisir leur église et de rencontrer le pope. (terme utilisé par les Occidentaux pour désigner les prêtres chrétiens orthodoxe )

La préparation religieuse peut se trouver être différente d’un pope à l’autre mais les échanges auront tous lieu dans un même but : celui de de permettre aux futurs époux d’exprimer leur conviction.

Les fiançailles annoncent alors le début de la cérémonie qui se poursuit ensuite par le mariage.

Le mariage musulman

Il est important de savoir que pour ce type d’union, le marié doit être impérativement de religion musulmane.
Quant à la femme, elle peut tout à fait être d’une religion différente.

C’est à l’imam qui est attribué le rôle d’unir les futurs époux.

Ce rituel se déroule à la mosquée ou bien chez les parents de la jeune futur jeune mariée.

Il est intéressant de savoir que la loi coranique permet la polygamie ainsi que le divorce.

Le mariage juif

Pour cette union, il est possible de se marier n’importe quel jour de la semaine, sauf le samedi.

Attention ; la religion juive n’accepte absolument pas les mariages mixtes.
Il faudra donc impérativement que la personne non juive se convertisse en ayant pour tâche d’apprendre et connaître sur le bout des doigts l’histoire de la religion juive.

La cérémonie se déroule dans une synagogue choisie par les futurs époux et dans laquelle ils rencontreront le rabbin pour définir la catégorie du mariage et la durée de la cérémonie.

Il est de tradition et d’usage que la jeune futur mariée rencontre la femme du rabbin afin qu’elle lui rappelle les principes fondamentaux comme le Cacherout, l’éducation des enfants , la Bar Mitsva et enfin le Chabbat.

Comments are closed.